38es CHAMPIONNATS D’AFRIQUE DES CLUBS CHAMPIONS: Ouaga, capitale du handball africain du 21 au 30 octobre 2016

38es CHAMPIONNATS D’AFRIQUE DES CLUBS CHAMPIONS: Ouaga, capitale du handball africain du 21 au 30 octobre 2016

La Confédération africaine de handball (CAHB) et la Fédération burkinabè de handball ont signé, le vendredi 12 février 2016 à Ouagadougou, un protocol

La Confédération africaine de handball (CAHB) et la Fédération burkinabè de handball ont signé, le vendredi 12 février 2016 à Ouagadougou, un protocole d’accord pour l’organisation des 38es Championnat d’Afrique des clubs champions hommes et dames. Ces compétitions se dérouleront du 21 au 30 octobre prochain, au Palais des sports de Ouaga 2000.

Environ 600 handballeurs issus des tout meilleurs clubs du Continent se donneront rendez-vous à Ouagadougou entre le 21 et le 30 octobre 2016 dans le cadre des 38es championnats d’Afrique des clubs champions. La nouvelle a été rendue officielle, le vendredi 12 février 2016, à l’occasion de la signature du protocole d’accord entre le président de la Confédération africaine de handball, DR Aremou Mansourou, et son homologue de la Fédération burkinabè de handball (FBHB), Alain Patrick Paré.

Les meilleurs clubs et les meilleurs handballeurs et handballeuses du continent se donnent rendez-vous à Ouaga

Les meilleurs clubs et les meilleurs handballeurs et handballeuses du continent se donnent rendez-vous à Ouaga

C’est la 2e fois que le Burkina est choisi par la CAHB pour abriter cette compétition majeure du handball continental, après 2010. Une grande responsabilité que Alain Patrick Paré entend, avec le concours de tous ses collaborateurs, réussir : « Soyez rassurés de notre engagement à ne ménager aucun effort pour être au rendez-vous de la performance et du succès ». Par ailleurs, le président de la FBHB voit dans le choix du Burkina la reconnaissance du boulot abattu ces dernières années : « L’année 2015 a vu la concrétisation des efforts endurés, la réalisation des rêves et l’aboutissement de tant de sacrifices ». Au nombre des acquis engrangés, la qualification des Etalons dames aux 11es Jeux africains (Congo), celle des juniors filles aux phases finales Challenge Trophy (Ethiopie) et la médaille de bronze obtenue par les cadets filles au Tournoi des zones II et III en Côte d’Ivoire.

Pour sa part, Dr Aremou Mansourou a affirmé que le choix du Burkina n’est pas le fait du hasard, mais pour traduire la solidarité de la CAHB au Burkina en amenant toute la jeunesse africaine à l’exprimer de vive-voix. « Le Burkina Faso dispose d’infrastructures adéquates et il faut pouvoir les mettre en valeur. Organiser un tournoi ici est un mérite parce que le Burkina a une belle salle qui mérite d’être exploitée », a-t-il justifié. Quant au ministre des Sports et des Loisirs, Dr Taïrou Bangré, il a estimé que le projet qu’il a défendu en Conseil des ministres vise a rassuré l’opinion internationale que le Burkina Faso est demeure fréquentable. « Après tout ce que nous avons vécu, nous voulons toujours démontrer que le Burkina Faso est un pays qui peut accueillir de grandes manifestations et compétitions », a-t-il fait savoir.  Par ailleurs, le ministre des Sports et des Loisirs a rassuré que les moyens seront mis à la disposition de la FBHB et des clubs pour une préparation optimale en vue d’une participation honorable.

 

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0