Affaire Jonathan Zongo : le ministère des Sports a casqué plus de 45 millions pour ses soins, selon Dominique Nana

Affaire Jonathan Zongo : le ministère des Sports a casqué plus de 45 millions pour ses soins, selon Dominique Nana

Lors de sa première conférence de presse organisée ce lundi 8 février 2021 à Ouagadougou, le ministre des Sports et des Loisirs Dominique Nana a fait

Lors de sa première conférence de presse organisée ce lundi 8 février 2021 à Ouagadougou, le ministre des Sports et des Loisirs Dominique Nana a fait une mise au point sur l’affaire Jonathan Zongo.

Le 22 décembre 2020, Jonathan Zongo annonçait la fin de sa carrière de footballeur sur les réseaux sociaux. Dès lors, il y a eu bon nombre de commentaires sur la blessure contractée par l’ancien attaquant lors de la CAN 2017 (lire ici).

Certains allaient jusqu’à avancer qu’il avait été abandonné après sa blessure. Mais, la Fédération burkinabè de football (FBF) avait apporté des éclaircissements, via un communiqué, pour apaiser la situation. Ce lundi, c’était au tour du ministre Dominique Nana de clarifier certaines choses dans cette affaire. Ainsi pour lui, toutes les dispositions ont été prises de sa blessure à sa convalescence. « Les frais d’hospitalisation et d’opération ont été pris en charge par le ministère. Les frais du déplacement de sa maman pour l’assister, sa rééducation, son loyer pour pouvoir rester à Barcelone afin de suivre ses soins ont été pris en charge par le ministère. Ces chiffres sont disponibles », dit-il.

En effet selon le ministre Dominique Nana, ces différentes rubriques ont coûté au bas mot 45 127 584 FCFA. Un montant cumulé qui, de son avis, ne tient pas compte de l’assistance financière que la Fédération burkinabè de football (FBF) et le chef de l’Etat ont apporté au joueur.  Il a laissé entendre que c’est un cas malheureux qui est venu à la suite d’autres sur la prise en charge des sportifs de haut niveau qui se blessent lors des compétitions. Ainsi, le ministère sous le leadership de son prédécesseur a pris des dispositions pour légiférer sur la question. Aussi le ministère a-t-il pris des dispositions légales pour la prise en charge de tous les sportifs de haut niveau victimes de blessure pendant une compétition ou frappés d’une certaine incapacité du fait de la pratique du sport.

Par ailleurs, plusieurs initiatives sont déjà en phase de réalisation afin de mettre fin aux différentes difficultés liées aux blessures. Pour le directeur général du centre national médico-sportif, Ibrahim Séré, la construction du centre dont il est responsable est une réponse à la préoccupation des acteurs sportifs. « Nous faisons de notre mieux pour que les problèmes de blessures soient derrière nous pour toujours », dit-il.

Par Théophile Oliélé BAYALA (www.letalon.net)

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0