Élection à la FBF: des anciens footballeurs pour une candidature de Sita Sangaré

Élection à la FBF: des anciens footballeurs pour une candidature de Sita Sangaré

Un groupe d'anciens footballeurs burkinabè a tenu une conférence de presse ce lundi 24 février 2020 à Ouagadougou. Objectif, affirmer sa volonté de vo

Un groupe d’anciens footballeurs burkinabè a tenu une conférence de presse ce lundi 24 février 2020 à Ouagadougou. Objectif, affirmer sa volonté de voir le colonel Sita Sangaré briguer un troisième mandat à la tête de la Fédération burkinabè de football (FBF).

«Monsieur Sangaré, le choix des anciens footballeurs que nous sommes et, sans doute de plusieurs autres dirigeants et passionnés de football burkinabè, s’est porté sur votre personne pour plusieurs raisons dont une essentiellement : il s’agit du bilan positif de vote mandat qui s’achève bientôt, et par-dessus tout, des avancées significatives qu’a connues notre football, depuis votre ascension à la tête de la fédération». C’est le mémoire en défense de Moustapha Semdé,  porte-parole du groupe d’anciens footballeurs.

                         Le porte-parole des anciens footballeurs, Moustapha Semdé

En effet, à l’instar des autres disciplines sportives, le football est appelé à renouveler ses structures dirigeantes d’ici au mois de juin 2020. Et pour ce groupe d’anciens footballeurs, il n’y a pas de raison que le président sortant ne brigue pas une 3e mandat. Et Moustapha Semdé d’ajouter que le bilan du colonel Sangaré plaide « en votre faveur pour un nouveau contrat avec les passionnés de la boule magique burkinabè ».

Les anciens footballeurs ont salué le mérite et le leadership du président Sangaré et souhaité qu’il réponde favorablement à leur appel.

De figures bien connues du football burkinabè à l’image de Aristide Bancé, Bertrand Kaboré,                                    Joseph Kaboré dit Sap Oympic, Drissa Malo Saboteur ou encore Narcisse Yaméogo étaient présents

Le bilan des 8 ans de présidence du colonel Sita Sangaré

  • La subvention allouée aux clubs de D1 est passée de 2,5 millions en 2012 à 15 millions en 2019.
  • Les clubs de D2 sont passés de 500.000 à 5 millions
  • La hausse de l’enveloppe octroyée au champion du Burkina, de 7 à 12,5 millions
  • La hausse de l’enveloppe au vainqueur de la Coupe du Faso, de 5 à 10 millions
  • L’augmentation des primes des arbitres
  • La redynamisation du football féminin
  • La mise en place d’une équipe nationale féminine senior et junior
  • La participation de ces équipes aux qualifications pour la CAN et la Coupe du monde
  • L’organisation régulière, c’est-à-dire sans interruption, du championnat national élite.
  • L’organisation d’un championnat de D2 féminin
  • La qualification du Burkina pour la CAN junior en 2019, après 12 années d’absence
  • L’organisation de tous les championnats de petites catégories (U15, U17, U20)
  • Finaliste de la CAN 2013 et 3e à la CAN 2017
  • La qualification au CHAN 2014, une première pour le Burkina
  • La qualification au CHAN 2018 et 2020
  • La victoire des Etalons juniors aux Jeux africain de Rabat au Maroc en 2019
  • La victoire des locaux au tournoi de l’UEMOA en 2013 à Abidjan
  • L’acquisition d’un bus de dernière génération pour l’équipe nationale
  • L’organisation régulière de stages de formation pour renforcer les compétences des entraîneurs
  • L’organisation de stages FIFA pour les arbitres
  • L’organisation de stages en médecine du sport et en administration du sport
  • La construction d’infrastructures dont la dernière en date est la salle de conférence de la FBF, en cours d’achèvement
  • Le projet d’éclairage des terrains d’entraînement, cas de l’EFO, du stade Wobi de Bobo-Dioulasso et des autres clubs de D1 en cours
  • Fourniture et pose d’un gazon synthétique de dernière génération sur le terrain de Ziniaré
  • Les investissements liés à la réfection de la pelouse du stade Issoufou Joseph Conombo et aux aspects sécuritaires des terrains de l’EFO, l’ASFA-Y, l’USFA et du RCK.
  • Le don d’une dizaine de motos à des anciens joueurs

Par Théophile Oliélé BAYALA (www.letalon.net)

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0