Eliminatoires CAN 2021: le Mena veut se racheter devant son public

Eliminatoires CAN 2021: le Mena veut se racheter devant son public

Soixante-douze heures après sa défaite par 1 but à 0 à Abidjan devant les Eléphants de Côte d’Ivoire, le Mena du Niger sera face aux Bareas de Madagas

Soixante-douze heures après sa défaite par 1 but à 0 à Abidjan devant les Eléphants de Côte d’Ivoire, le Mena du Niger sera face aux Bareas de Madagascar qui, eux, ont défait par le même score, les Antilopes d’Ethiopie à Antananarivo. Un match comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2021 et qui va se jouer le mardi 19 novembre 2019 sous le coup de 16 T.U (17h heure locale) au stade général Seyni Kountché. Même si un nul peut leur permettre d’espérer, les Nigériens ont besoin d’une victoire pour fonder beaucoup plus d’espoir en la qualification puisqu’ils se retrouveront, dès lors, à égalité de points avec les Malgaches. Ce qui va alimenter le suspense dans ce groupe où la Côte d’Ivoire se déplace à Addis-Abeba pour faire face à l’Ethiopie. Mais bien avant l’opposition de Niamey, les deux sélectionneurs, Jean-Guy Wallemme du Niger et Nicolas Dupuis de Madagascar ont exprimé les enjeux de la rencontre face à la presse dans l’après-midi du lundi 18 novembre 2019 au siège de la Fédération nigérienne de football (FENIFOOT).

Jean-Guy Wallemme, coach du Niger« Il y a trois points à prendre pour continuer à exister »

« Nous nous devons d’être attentifs face à une équipe  malgache qui a fait une bonne CAN et bien débuté les phases éliminatoires de la CAN 2021 à domicile. J’ai dit aux joueurs de prendre les bons points dans le contenu du match contre la Côte d’Ivoire. Il y a trois points en jeu que nous devons prendre pour continuer à exister. Mais, ce n’est pas pour autant que nous devons nous livrer dans la gueule du loup ».

Nicolas Dupuis, coach de Madagascar : « Nous venons sans aucune pression »

« Nous avons bien commencé avec trois points face à l’Ethiopie et cela fait que psychologiquement, nous sommes bien. Nous venons donc sans aucune pression puisqu’en cas de défaite, nous restons dans la course pour la qualification pendant qu’un nul, nous permettra de prendre une certaine avance devant le Niger. Le match de cette équipe nigérienne contre la Côte d’Ivoire nous montre toute l’étendue de ce qui nous attend ici à Niamey ».

De notre envoyé spécial à Niamey, Charles Félix (www.letalon.net)

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0