JONATHAN ZONGO : « Je suis sûr de revenir sur les terrains et encore plus fort »

JONATHAN ZONGO : « Je suis sûr de revenir sur les terrains et encore plus fort »

Victime d'une rupture des ligaments croisés et d'une grave blessure au genou gauche en janvier dernier lors de la 2e journée de la Poule A de la CAN 2

Victime d’une rupture des ligaments croisés et d’une grave blessure au genou gauche en janvier dernier lors de la 2e journée de la Poule A de la CAN 2017 contre le Gabon, Jonathan Zongo est toujours en soins en Barcelone. De retour pays pour « voir sa famille », le joueur en a profité pour livrer des détails sur son état de santé, ce matin.

Après 6 mois de soins à Barcelone, c’est un Jonathan Zongo pied gauche totalement bandé et marchant avec des béquilles qui s’est présenté à la presse ce mercredi. Après deux mois de négociations avec son médecin traitant pour regagner le bercail : « Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont soutenu, particulièrement le président du Faso et l’Etat burkinabè pour tout ce qu’ils sont en train de faire pour la prise en charge de ma blessure». Mais, s’il confie être en de bonnes mais, car le médecin qui le traite a soigné de « grands joueurs« , le désormais ex-joueur de Alméria (D2 Espagne) a regretté le fait que la cicatrisation de sa blessure « avance lentement à son goût » puis qu’il aurait voulu revenir en force et le plus tôt possible : « Je marche toujours avec des béquilles. On espère que d’ici là on aura une bonne nouvelle. Sinon la récupération se passe très bien et on est presque dans la phase finale ».

A Ouagadougou pour libérer son esprit comme il le dit, l’ancien joueur de l’Union Sportive de Ouagadougou (USO) a pourtant montré son impatience quant à son probable retour sur le rectangle vert : «  Je pose des questions au médecin pour savoir quand je pourrai commencer à marcher. Mais, lui-même il ne sait pas. J’espère remarcher bientôt, courir bientôt ».

Mais malgré tout, Jonathan Zongo reste confiant et optimiste quand à un retour fracassant : « Je garde l’espoir. Je suis sûr de revenir sur les terrains et encore plus fort. Le football est d’abord mental avant d’être physique. »

Yannick BAZIE

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1