Ministère des Sports et des Loisirs : la FBF expose ses préoccupations à Dominique Nana

Ministère des Sports et des Loisirs : la FBF expose ses préoccupations à Dominique Nana

Le ministre des Sports et des Loisirs, Dominique Nana, a reçu en audience, le bureau exécutif de la Fédération burkinabè de football (FBF) ce jeudi 4

Le ministre des Sports et des Loisirs, Dominique Nana, a reçu en audience, le bureau exécutif de la Fédération burkinabè de football (FBF) ce jeudi 4 février 2020. Une visite de prise de contacts au cours de laquelle plusieurs questions ont également été soulignées

A la demande du président de la Fédération burkinabè football (FBF) Lazare Banssé, le ministre Dominique Nana a reçu en audience la nouvelle équipe fédérale du football burkinabè dans la matinée de ce jeudi 4 février 2020. Après une présentation de chacun des membres de la FBF, le président de ladite structure a tenu à féliciter le nouveau ministre pour sa nomination. En plus d’être une de prise de contact, cette rencontre a été une aubaine pour Lazare Banssé et ses collaborateurs de faire part de leurs préoccupations.

                                                                Une vue des deux parties lors des échanges

Ainsi, le football féminin, les primes des joueurs, les bourses et la réhabilitation des stades du 4-Août et Sangoulé Lamizana ont été au menu autres les problèmes qui ont été présentés au ministre Dominique Nana. En effet, pour recevoir à nouveau des matchs internationaux comme ceux des éliminatoires de la Coupe du monde et de la Coupe d’Afrique des nations, les stades doivent répondre aux internationales. Aussi, le ministre affirme qu’au sein de son département, des séances de travaux sont déjà en cours pour régler la question. « La réhabilitation des stades n’est plus seulement un chantier du ministère. Pendant sa campagne, le président du Faso s’est engagé à restaurer ces stades. Ce sont des infrastructures majeures de notre pays qui ont vécu un certain temps et qu’il va falloir remettre à niveau », ajoute le ministre.

De la réhabilitation des stades

La réhabilitation des stades, dit-il, demande la mobilisation d’un budget total de 35 milliards dont 11 milliards pour le stade du 4-Août et 24 milliards pour le stade Sangoulé Lamizana à Bobo-Dioulasso. Pour ce qui est de la question des bourses, le premier responsable du ministère rassure les clubs. « Au niveau des bourses, il n’y a pas de problème. Pendant l’année civile 2020, il y avait encore quatre mois de bourses. Je crois que les chèques sont au niveau du trésor pour positionnement. Dans les jours à venir, les clubs vont rentrer en possession des quatre mois de bourse », dit-il.

Pour ce qui concerne le football féminin qui, selon les responsables est laissé à la traîne malgré les efforts fournis, le ministre invite les acteurs à la quiétude. Pour lui, il est préférable d’aller lentement mais sûrement. En effet, des mesures sont prises, assure-t-il, pour le développement du sport féminin dans son ensemble. Il affirme que le taux de femmes dans les structures sportives est passé de 10 % en 2001 à pratiquement 20% à nos jours. Toute chose qui, selon lui, rassure quant au développement du sport féminin. Pour la question des primes, le ministre a proposé le paiement par virement bancaire afin d’éviter les polémiques après les compétitions. Le comité exécutif de la Fédération burkinabè de football s’est montré satisfait à l’issue de l’audience jugée très fructueuse. « En plus de la prise de contacts nous avons montré notre disponibilité à travailler de concert avec le ministère des sports et des loisirs pour l’aboutissement heureux de tous les projets », affirme le président Lazare Banssé.

Par Théophile Oliélé BAYALA (www.letalon.net)

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0