MINISTERE DES SPORTS: Les attentes de la Fédération burkinabè de volleyball

MINISTERE DES SPORTS: Les attentes de la Fédération burkinabè de volleyball

A l'issue de la rencontre du 3 février avec le ministre des Sports et des Loisirs, Dr Taïrou Bangré, des présidents de fédérations ont exprimé  notre

A l’issue de la rencontre du 3 février avec le ministre des Sports et des Loisirs, Dr Taïrou Bangré, des présidents de fédérations ont exprimé  notre micro leurs attentes. Voici celles du président de la Fédération burkinabè de volleyball, Casimir Sawadogo.  

Le président de la FBVB, Casimir Sawadogo

Le président de la FBVB, Casimir Sawadogo

Casimir Sawadogo, président de la Fédération burkinabè de volleyball

« Nous avons besoin d’infrastructures et d’argent »

J’ai apprécié positivement cette rencontre parce que le ministre nous a dit que c’était une prise de contact et qu’il allait nous recevoir individuellement par fédération pour écouter nos doléances. Il a aussi dit qu’ensemble nous allons réfléchir sur comment trouver des sources de financement autre que les financements publics. Alors nous avons besoin d’argent pour organiser les compétitions, mais aussi des infrastructures. Vous savez que maintenant, le volleyball se joue en salle. Nous n’avons qu’une seul salle semi-couverte construite par le Japon. C’est vrai qu’il y a le Palais des sports de Ouaga 2000, mais il nous faut encore une autre salle pour pouvoir pratiquer le sport en salle au Burkina Faso.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0