Ouaga : un centre médico-sportif d’environ 500 millions bientôt inauguré

Ouaga : un centre médico-sportif d’environ 500 millions bientôt inauguré

Le ministre des Sport et son homologue de la Santé ont visité le chantier de construction du centre national médico-sportif, ce vendredi 24 juillet 20

Le ministre des Sport et son homologue de la Santé ont visité le chantier de construction du centre national médico-sportif, ce vendredi 24 juillet 2020. Logé au sein de l’Institut des sciences du sport et de développement humain (ISSDH), la construction de ce centre coûtera entre 400 millions et 500 millions de F CFA.

« Nous avons porté tous les deux le projet au Conseil des ministres. Nous avons conçu ensemble la gestation et la naissance. Nous allons suivre ensemble la croissance. Le département de la santé a un grand rôle à jouer dans ce projet ». Ces propos du ministre de la Santé explique au mieux sa présence ainsi que celle de son homologue des Sports sur le chantier u centre national médico-sportif, ce vendredi 24 juillet.

En effet, après quelques difficultés, le joyau est sur le point d’être achevé. Toute chose qui a suscité la satisfaction de Daouda Azoupiou : « Nous sommes en train de le voir finir au grand bonheur des sportifs et du gouvernement ». Ainsi, ce futur centre de référence, à en croire Azoupiou permettra la prise en charge des sportifs qui sont des patients particuliers. Mais reconnait-il, à terme les autres populations pourront bénéficier des soins dans ce centre.

Près de 500 millions de F CFA d’investissement

Avec ce joyau, le Burkina Faso veut rivaliser avec les autres pays, foi du ministre des Sports. Aussi pour lui, le pays dispose déjà d’un système de santé à la hauteur des attentes, d’un personnel compétent en matière de santé. « Mais, dans le domaine de la médecine sportive il reste beaucoup à faire », confie-t-il. Et de rappeler que la construction du centre coûtera entre 400 et 500 millions de F CFA.

Les deux ministres lors de la visite du chantier du futur centre national médico-sportif

Une somme relativement en deçà du prix des équipements : « Mais sachez que les équipements coûtent beaucoup plus cher. Je ne saurais donner une idée du coût total.» Le DG du futur centre, Dr Ibrahim Séré, a indiqué qu’il y aura deux directions, à savoir la direction chargée du suivi médical et la direction de lutte contre le dopage. Aussi, il a indiqué qu’un service d’imagerie verra bientôt le jour dans le centre national médico-sportif. Par ailleurs, il est prévu, à terme, des centres régionaux dans les 13 régions. Pour rappel, le centre devrait être inauguré à la mi-août 2020.

La composition du futur centre médico-sportif

6 salles d’hospitalisation ;

3 salles de massage ;

2 salles d’examen ;

2 salles de consultation ;

2 bureaux médecins ;

2 bureaux médecins vacataires ;

1 bureau infirmier ;

1 bureau directeur ;

1 salle de réunion ;

2 bureaux administratifs ;

1 salle d’entretien ;

1 magasin ;

1 salle de musculation ;

1 salle d’interprétation radio ;

1 bureau radiologie ;

1 hammam ;

1 sauna ;

1 piscine non couverte semi-olympique ;

3 espaces verts ;

1 local technique ;

1 lingerie ;

1 cantine.

Par Yiyé Yannick BAZIE (www.letalon.net)

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0