RAHIM OUEDRAOGO, FONDATEUR DE RAHIMO FC: « Les joueurs se préparent mentalement pour cette finale »

RAHIM OUEDRAOGO, FONDATEUR DE RAHIMO FC: « Les joueurs se préparent mentalement pour cette finale »

A quelques jours de la finale de la Coupe du Faso, édition 2019 entre Rahimo FC et l’AS SONABEL, le fondateur du club de Bama, l’ancien international

A quelques jours de la finale de la Coupe du Faso, édition 2019 entre Rahimo FC et l’AS SONABEL, le fondateur du club de Bama, l’ancien international Rahim Ouédraogo s’est confié à Letalonnet. Dans cet entretien exclusif, il revient sur la préparation du match de ce dimanche, la possibilité de réaliser un doublé historique,

Letalon.net : Après avoir remporté le championnat, votre équipe est en finale de la Coupe du Faso. Comment préparez-vous ce match ?

Rahim Ouédraogo : Nous sommes très contents d’être en finale de la Coupe du Faso. Cela ne se présente pas à tout moment. La préparation se passe normalement puisque c’est le dernier match de la saison. Bien vrai que les enfants ont fêté leur qualification pour la finale, je pense que maintenant ils se préparent mentalement pour cette finale.

Pourquoi avoir choisi le Centre omnisport des Etalons (COMET) pour la mise au vert de l’équipe ?

J’ai été international. Et en son temps, c’est ici qu’on logeait. Mais depuis lors, l’équipe de Rahimo FC descend ici au COMET durant toute la saison. Quand nous devons jouer à Ouaga, nous prenons nos quartiers ici. Ce n‘est donc pas quelque chose de nouveau ou de particulier par rapport à la finale.

Est-ce que le fondateur du club a mis tous les moyens pour remporter cette finale ?

Ce sont les mêmes moyens. Comme vous le savez, c’est un centre de formation. Nous avons donc notre manière de fonctionner durant toute la saison…

Mais cette finale est un match particulier !

Oui, il est particulier. Mais, on ne peut pas changer les habitudes. Avec les enfants, les primes étaient connues à l’avance avant de commencer la Coupe du Faso. La seule particularité, c’est que nous avons décidé de rester après le dernier match du championnat pour préparer la finale. Si nous devions partir à Bobo et revenir, nous allions perdre facilement deux jours.

Donc, pas de prime spéciale en cas de sacre ?

Non pas de prime puisqu’ils savent déjà ce qu’ils auront s’ils gagnent la Coupe. Cela a été déjà décidé avant même le début du tournoi. On s’est mis d’accord bien avant. Si on est content ou si de bonnes peuvent leur faire des cadeaux.

Un match se gagne aussi avec l’aide du 12e homme. Combien de supporters de Rahimo FC sont attendus à Ouaga ?

Beaucoup de personnes à Bobo-Dioulasso qui voulaient venir nous supporter. Dommage que la finale ne se joue pas à Bobo-Dioulasso. Sinon, ce serait super. Nous sommes en train de nous organiser pour envoyer des supporters. Il y a beaucoup de demandes de supporters qui veulent venir, mais il faut aussi la disponibilité des bus. Quand vous faites déplacer du monde, c’est aussi une certaine responsabilité. Ce n’est donc pas aussi évident. Nous sommes en train de voir ce que nous pouvons faire.

Entretien réalisé par Yiyé Yannick BAZIE ( www.letalon.net)

 

 

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0