SERAFIN DARGANI:  » Je tire ma révérence au niveau des petites catégories »

SERAFIN DARGANI:  » Je tire ma révérence au niveau des petites catégories »

En conférence de presse, Sérafin Dargani a répondu à deux questions de journalistes. La première lui demandait quand est-ce qu'il comptait démissionne

En conférence de presse, Sérafin Dargani a répondu à deux questions de journalistes. La première lui demandait quand est-ce qu’il comptait démissionner de son poste suite à cette participation chaotique et la seconde sur sa responsabilité.

Sur la suite de son aventure à la tête de l’équipe après l’humiliation contre le Sénégal

« Tous les matches étaient à gagner. Le premier match, on devait le gagner tout comme le deuxième match. C’est sûr que le 3e match contre le Sénégal était le plus difficile. Je le savais d’office. Personnellement, si on pouvait signer un forfait et rentrer j’allais demander de le faire. Car, je savais que ça allait partir dans tous les sens. Voilà de jeunes garçons qui prennent deux défaites et qui ne peuvent plus se qualifier face à une équipe qui a tout gagner sur le terrain et qui a marqué des buts. Quand les deux équipes s’affrontent, il n’y a même pas match. On ne peut rien espérer du tout. C’est certain qu’il y a une équipe qui allait marcher sur l’autre parce que moralement et mentalement elle est nettement au-dessus contre une équipe du Burkina Faso qui a douté après ses premières défaites et qui est toujours en doute. Quant à moi, ne vous en faites pas du tout. Mon contrat prend fin à la fin de ce mois. Je n’ai même pas besoin d’écrire. C’est déjà fait depuis longtemps. Je m’en vais parce que le contrat finit. Donc il n’y a pas de problèmes. Je vous promets de ne plus me mêler de vos histoires de petites catégories. La Fédération va lancer bientôt un appel à candidature. Bien sûr que d’autres personnes viendront me remplacer. Je souhaite vraiment que ceux qui viendront fassent mieux que nous autres. Je me retire, je tire ma révérence au niveau des petites catégories. Je vais me mettre à d’autres tâches. Après bon, on verre. C’est le foot. Il y a toujours la place pour un entraineur qui est délaissé. Comme le dit quelqu’un, quand quelqu’un laisse, quelqu’un prend.

Sur sa responsabilité dans l’élimination du Burkina 

« Lors de la première réunion que j’ai eue à Ouagadougou avant de prendre l’avion pour venir ici à la CAN, j’ai dit à mes adjoints que nous venions pour jouer, pour gagner et pour nous qualifier pour la Coupe du monde. Et que cet objectif soit réalisé ou pas, je décide à partir de maintenant de m’écarter de toutes les petites catégories au niveau du Burkina Faso. C’est donc une décision qui était arrêtée depuis longtemps parce qu’à un certain moment il faut passer à autre chose pour laisser la place aux autres. De ce fait, même si on rentrait avec le trophée, je n’allais plus rebeloter. »

De notre envoyé spécial à Maradi (Niger), Yiyé Yannick BAZIE

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0