8e journée Fasofoot : coach Drissa Ouédraogo prend sa revanche sur l’EFO

8e journée Fasofoot : coach Drissa Ouédraogo prend sa revanche sur l’EFO

De retour sur le banc de l’AS Police, Drissa Ouédraogo affrontait l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO) qu’il a quittée en de mauvais termes en fin de

De retour sur le banc de l’AS Police, Drissa Ouédraogo affrontait l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO) qu’il a quittée en de mauvais termes en fin de saison dernière, ce dimanche 1er novembre. Coach Dri Tanghin a remporté son duel face à son ancien partenaire, Amado Sampo deux buts à un lors de cette 8e journée.

C’est sur un rythme d’observation que ce match débutait. On aurait cru qu’Amadou Sampo et Drissa Ouédraogo, anciens partenaires sur le banc de l’EFO la saison dernière, se rendaient la politesse. Mais à la 6e minute, un ballon anodin frappé dans la surface stelliste, trouvait la main d’Abdoul Aziz Kaboré. Penalty pour l’AS Police que Roméo Boni se changeait de transformer (1-0).

Ainsi, ce but matinal confirmait la mauvaise entrée dans le match des poulains du coach Sampo. Le quart d’heure de jeu passé, les Stellistes retrouvaient quelque peu leur football. Ils multipliaient dès lors les combinaisons pour tenter de tromper la vigilance de l’arrière-garde ds Policiers. Mais, ce regain d’élan ne tardait pas à s’estomper. On assistait alors à un match ponctué de succession d’erreurs techniques. En effet, en dehors de ce but, le public est resté sur sa faim jusqu’au coup de sifflet du maître de la partie Boukaré Nako qui invitait les deux formations à regagner les vestiaires.

    C’est une belle revanche pour coach Drissa Ouédraogo                                       face à son ancienne équipe

La seconde partie présentait plus de saveurs. Stellistes et Policiers tentaient chacun d’imposer leur emprise sur le match. Dans ce jeu, c’est l’EFO qui parvenait à maintenir une domination. Ainsi, sur un centre judicieux de Ange Ciriac Ouédraogo, Rahmane Kouanda plaçait une tête imparable pour Daniel Sagnon (1-1, 56e). Après cette égalisation, le match redoublait d’intensité et les deux techniciens apportaient du sang neuf sans arriver à changer le cours du match sur les 90 minutes de temps de jeu. Mais alors que tous pensaient à un match nul, l’AS Police bénéficiait d’un coup franc dans le temps additionnel. Adama Ouattara, préféré à Baba Zongo dans les buts de l’EFO, commettait l’irréparable. Sa faute de main sur le coup de tête de Rodrigue Sié Kam crucifiait les Stellistes. L’EFO concédait encore une défaite et celle-ci pourrait compter en fin de saison.

Par Seydou Ouattara pour Letalon.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0