Demi-finale tournoi qualificatif UFOA-B : « Nous demandons à tout le peuple burkinabè de prier pour nous », Oscar Barro

Demi-finale tournoi qualificatif UFOA-B : « Nous demandons à tout le peuple burkinabè de prier pour nous », Oscar Barro

Le Burkina Faso affronte la Côte d’Ivoire ce mardi 15 décembre 2020 sur le coup de 18 heures GMT, en demi-finale du tournoi qualificatif de l’UFOA-B p

Le Burkina Faso affronte la Côte d’Ivoire ce mardi 15 décembre 2020 sur le coup de 18 heures GMT, en demi-finale du tournoi qualificatif de l’UFOA-B pour la CAN Mauritanie 2021. En conférence de presse d’avant-match, le sélectionneur burkinabè a livré l’Etat d’esprit de son groupe : « Nous sommes à 24 heures de la confrontation avec la Côte d’Ivoire. Et nous somme fin prêts ».

Oscar Barro estime que son équipe a bien récupéré de la fatigue. « Nous avons mis l’accent sur la récupération naturelle, à savoir le repos. Et avec la maladie, il faut faire attention à certains modes de récupération. L’équipe est gonflée à bloc et nous avons en tête que nous avons un match très capital, à savoir qu’il faut aller avec tout le moral au beau fixe et ce à 300% pour arracher la qualification pour la coupe d’Afrique des nations Mauritanie 2021 demain soir. »

Concernant le discours servi à son groupe pour ce match, le coach de l’ASFB explique : « Nous avons les mêmes mots, c’est à dire aller dans les triples, la victoire, se donner à fond, penser à tous ceux qui sont au pays, penser à sa famille, à ses amis, à tout le peuple burkinabè et le bonheur que nous pouvons procurer à ce peuple en nous qualifiant demain soir à 20 heures face à une équipe qui ne vient pas en victime résignée ».

La Côte d’Ivoire, pas la mer à boire

Oscar Barro estime que son équipe n’a pas peur des pachydermes de la Lagune ébrié : « Bien qu’on dise que c’est la Côte d’Ivoire, c’est une nation de football. Mais pour nous, ce n’est pas la mer à boire, ce n’est pas impossible de faire tomber cette montagne demain soir. Donc nous sommes très déterminés. Nous savons que ça va être très difficile. Mais, nous escomptons arracher la victoire finale à la fin de ce match. Et tout le groupe est déterminé, tout le groupe a cette volonté. Je pense que quand on est uni, on peut tout faire. Notre force, c’est notre solidarité, c’est notre détermination, c’est notre capacité à nous élever très haut ici et aller chercher un résultat probant. »

Pour parvenir à réaliser cet objectif, il a demandé le soutien des Burkinabè : « Nous demandons à tout le peuple burkinabè de prier pour nous. Nous demandons à tous les mânes du pays de mettre leurs mains sur nous, pour nous permettre d’arracher notre qualification ».

Par Philippe BATIONO et Théophile Oliélé BAYALA (www.letalon.net)

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0