Nuit des médaillés 2019 : 292 sportifs burkinabè primés à Kosyam

Nuit des médaillés 2019 : 292 sportifs burkinabè primés à Kosyam

La 2e édition de la nuit des médaillés a eu lieu ce vendredi 20 décembre 2019 au palais de Koyam. Au total, 292 sportifs burkinabè ayant remporté une

La 2e édition de la nuit des médaillés a eu lieu ce vendredi 20 décembre 2019 au palais de Koyam. Au total, 292 sportifs burkinabè ayant remporté une médaillé ont reçu les honneurs et les hommages de la Nation. Le ministre d’Etat Siméon Sawadogo a patronné la cérémonie. 

La nuit des médaillés est une soirée exclusivement dédiée aux sportifs burkinabè ayant contribué au rayonnement du pays à l’international en décrochant des prix de valeurs diverses. Cette année, au total 292 sportifs étaient à l’honneur. Ainsi ces derniers ont été encouragés par le gouvernement burkinabè avec des primes en fonction des médailles obtenues.  Le patron de la cérémonie, le ministre Siméon Sawadogo était satisfait du nombre de cette année et dit être émerveillé . « Je suis émerveillé non seulement par l’enthousiasme de cette cérémonie mais aussi par le nombre de médailles engrangées ».

Cette initiative peut, selon lui, être une vraie source de motivation pour l’ensemble des sportifs Burkinabè. « Au départ, on était à environ 190 et aujourd’hui nous sommes à  292. Cela veut dire qu’il y a eu une émulation certaine au niveau de la première édition. De ce fait, la présente va inciter les athlètes afin que nous soyons plus nombreux dans les éditions à venir ».

Pour Iron Biby, le sport est un moyen privilégié pour faire connaitre le Burkina Faso aux yeux des Occidentaux.  » Quand on parle du Burkina Faso à l’extérieur on voit les attaques. Il est de notre devoir en tant que sportifs de performer à l’extérieur pour embellir l’image du pays ».

Au cours de cette cérémonie, certaines personnalités du monde sportif ont été distinguées. Il s’agit notamment de  Bazoin Bako et Chantal Thiombiano élevés au rang de Chevaliers de l’ordre international de la CONFEJES.

Par Théophile Oliélé BAYALA (www.letalon.net)

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0