Présidence FBF : Banssé s’impose en finale 94 à 59 devant Traoré

Présidence FBF : Banssé s’impose en finale 94 à 59 devant Traoré

Lazare Banssé s’est imposé en finale de la course à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF), disputée ce samedi 22 août 2020 à la m

Lazare Banssé s’est imposé en finale de la course à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF), disputée ce samedi 22 août 2020 à la maison de la culture de Bobo. Il s’est imposé par 94 voix à 59 voix pour son adversaire Amado Traoré.

Comme lors des plus grandes finales de tournois de football, les supporters et acteurs principaux des deux adversaires ont pris d’assaut la ville de Bobo-Dioulasso des jours avant l’explication finale. Mais avant ce moment fatidique, les deux challengers ont eu le temps de passer par les éliminatoires, la phase de groupe les quarts et les demi-finales pour se retrouver face-à-face.

Lazare Banssé présidera aux destinées du football burkinabè pour les 4 prochaines années

Ainsi en l’absence du double champion en titre, le colonel Sita Sangaré qui a passé deux mandats (8 ans) sur le fauteuil présidentiel, l’ultime match s’annonçait indécis. D’un côté, Lazare Banssé avait le soutien inconditionnel de la majorité des ligues, des districts et des clubs de 3e division. De l’autre, Amado Traoré pouvait compter sur les clubs de l’élite (D1 masculin et féminin et D2).

Un score sans appel

Mais à l’issue du décompte des voix, en cette journée marathon, Lazare Banssé a remporté le titre suprême avec 94 voix contre 59 voix sur un total de 153 voix. Une victoire que ce dernier doit en grande partie à la performance de ses attaquants (les clubs de 3e division) devant les buts adverses. Mais aussi à ses défenseurs (les ligues) qui ont fait bloc devant le dernier rempart.  En effet, Lazare Banssé a récolté 30 voix contre 9 au niveau des ligues (10-3) et 48 voix contre 20 chez les clubs de D2, D3 et les districts (48-20).

                                            Le fair-play a régné durant l’assemblée générale élective de la FBF

A l’issue du dépouillement, Amado Traoré s’est montré fair-play en félicitant le nouveau président et en lui souhaitant bonne chance dans ses nouvelles fonctions. Quant au nouveau boss de la FBF, il a dédié sa victoire à son entraineur, Sita Sangaré qui a mis en place non seulement la tactique mais aussi et surtout opéré les changements qui ont fait la différence dans cette finale. Le nouveau champion pourra brandir fièrement son trophée durant les quatre années de mandat en attendant de le remettre en jeu en 2024.

Par Philippe BATIONO pour Letalon.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0