Sita Sangaré, président de la FBF : « l’Algérie est favori sur le papier mais nous faisons attention au Niger et à Djibouti »

Sita Sangaré, président de la FBF : « l’Algérie est favori sur le papier mais nous faisons attention au Niger et à Djibouti »

Depuis ce mardi 21 janvier, les commentaires sur le tirage du 2e tour des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 vont bon train (lire ici). Cha

Depuis ce mardi 21 janvier, les commentaires sur le tirage du 2e tour des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 vont bon train (lire ici). Chacun y va de son pronostic et surtout de ses favoris. Aussi avons-nous pu avoir la réaction du président de la Fédération burkinabè de football (FBF). En effet, s’il estime que l’Algérie est le favoris du groupe A pour lui, il ne faut pas négliger le Niger et Djibouti (voir la réaction de l’ancien ministre Yacouba Ouédraogo).

Réagissant de prime à bord, le colonel Sita Sangaré a indiqué qu’il s’agissait d’un tirage  »assez délicat ». A l’en croire étant donné que seuls les premiers de chaque groupes sont qualifiés, ce sera un duel avec l’Algérie championne d’Afrique en titre et favori de la poule. Mais, même si les Fennecs sont les favoris logiques du groupe, le président de la Fédération burkinabè de football (FBF) ne veut pas  »jeter l’éponge ». Au contraire, il veut utiliser de la CAN 2019 comme tremplin.  »Le football n’est pas une science exacte ce qui fait d’ailleurs sa beauté. Nous devons nous battre contre un adversaire que nous connaissons parce nous avons disputé les qualifications de la coupe du monde 2014 avec l’Algérie et le Niger ».

La qualification est possible

A en croire Sita Sangaré, le Burkina est à la 3e Coupe du monde d’affilée où il on avait des chances de se qualifier. « En 2014, c’est à la phase des play-offs que l’Algérie nous a éliminés. En effet, après une victoire 3 à 2 à Ouaga, nous avons perdu en Algérie 1 à 0. Vous avez également vu qu’à la Coupe du monde 2018 nous avons été également jusqu’au bout du bout parce que nous avons été coiffés sur le fil plus tard par l’équipe du Sénégal« . Toute chose qui fait dire au président de la FBF que l’espoir de la qualification est permise.

Pour cela, il va falloir se battre : »Nous allons donc nous battre. Nous recevons l’Algérie ici avant de partir là-bas. C’est la même chose pour les deux autres adversaires qu’il ne faut pas non plus sous-estimer. Nous regardons l’Algérie qui est favori sur le papier en tant que champion d’Afrique, mais nous faisons attention au Niger et à Djibouti qui se battent également pour les couleurs de leurs pays. »

Les premiers matches sont prévus pour octobre 2020.

Par Philippe BATIONO pour Letalon.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0