Boureima Maïga : « Que Dieu nous aide à faire beaucoup de transferts de joueurs qui viendront investir plus tard au pays »

Boureima Maïga : « Que Dieu nous aide à faire beaucoup de transferts de joueurs qui viendront investir plus tard au pays »

Il était au tout début du projet de création de SALITAS FC aux côtés du colonel Yacouba Ouédraogo. Ancien footballeur international, Boureima Maïga s’

Il était au tout début du projet de création de SALITAS FC aux côtés du colonel Yacouba Ouédraogo. Ancien footballeur international, Boureima Maïga s’est converti depuis en agent de joueur et cela lui réussi plutôt bien. Ainsi, après avoir permis à plusieurs jeunes footballeurs burkinabè d’aller faire valoir leur talent ailleurs en Afrique et en Europe, il souhaite transférer encore plus de joueurs cette année afin que ceux-ci reviennent participer au développement du Burkina à travers leurs investissements.

Je souhaite bonne et heureuse année à tous les Burkinabè. Je souhaite la santé, la sécurité… tout ce qui est positif mais surtout de grands résultats. Que ce soient nos cadets, nos juniors ou SALITAS, que cette année soit quand même pleine de joie dans le sport. Dans le championnat, on est concurrent mais en campagne africaine on forme une seule équipe unie avec le ministère des Sports, avec la Fédération pour arriver à un résultat émergent du football burkinabè. De la façon dont nous avons commencé, je suis sûr que le Fasofoot de cette année sera très beau. Je profite dire merci à tous les journalistes, les entraîneurs et tous les sportifs pour ce qu’ils ont fait durant l’année 2020.

Je souhaite que l’année 2021 soit la meilleure, surtout sportivement pour que les enfants puissent progresser, pour que l’équipe nationale puisse progresser et qu’à la fin, le Burkina gagne. Je souhaite également transférer de nombreux joueurs comme j’ai l’habitude de le faire. 2020 a été difficile avec seulement des renouvellements. Mais cette année, que Dieu nous aide à faire beaucoup de transferts de joueurs qui viendront investir plus tard au pays pour participer à la lutte contre le chômage. C’est mon rêve. Ces joueurs sont des ambassadeurs du Burkina. Je vais me battre pour faire le maximum en 2021.

Par Philippe BATIONO pour Letalon.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0