Elections fédérales : « Si on ne prend pas des dispositions, nous risquons de vivre des soubresauts », Daouda Azoupiou

Elections fédérales : « Si on ne prend pas des dispositions, nous risquons de vivre des soubresauts », Daouda Azoupiou

Le jeudi 11 juin dernier, le ministre des Sports et des Loisirs Daouda Azoupiou échangeait avec la presse sur le renouvellement des structures sportiv

Le jeudi 11 juin dernier, le ministre des Sports et des Loisirs Daouda Azoupiou échangeait avec la presse sur le renouvellement des structures sportives. Ainsi, le ministre  indique que le processus de « renouvellement porte en lui-même les germes des conflits« . Une chose qu’il estime normale vu que le sport est un domaine de passions. Mais cela ne l’empêche pas de mettre en garde : « Si on ne prend pas des dispositions, nous risquons de vivre des soubresauts, des choses qui ne sont pas de nature à nous faire avancer.« 

Aussi, Daouda Azoupiou a expliqué que la rencontre avec les journalistes sportifs consistait à mettre à leur disposition les outils  nécessaires pour suivre le processus électoral. En effet, ceux-ci ont pris  connaissance du contenu des documents encadrant les élections fédérales. Toute chose qui leur permettra de jouer leur partition pour un processus électoral réussi et sans difficulté.  » Les journalistes sont rassurés et convaincu que le contenu leur permettra de jouer leur partition. Une partition qui peut nous permettre de venir à bout des conflits ou des crises qui pourraient naitre çà et là« , foi du ministre.

Le souhait du ministre pourrait se vérifier au lendemain des élections.

Par Philippe BATIONO pour Letalon.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0