Vœux nouvel an : « Je souhaite que l’Etat continue ses efforts pour que nous ayons davantage de lauriers », Sita Sangaré

Vœux nouvel an : « Je souhaite que l’Etat continue ses efforts pour que nous ayons davantage de lauriers », Sita Sangaré

A l’orée de cette année 2021, l’ancien président de la Fédération burkinabè de football (2012-2020) et actuel membre du comité exécutif de la CAF, pré

A l’orée de cette année 2021, l’ancien président de la Fédération burkinabè de football (2012-2020) et actuel membre du comité exécutif de la CAF, présente ses vœux. Ainsi après une année 2020 marquée par la pandémie de COVID-19, le colonel Sita Sangaré souhaite logiquement qu’une solution soit trouvée à ce fléau. Par ailleurs, il appelle l’Etat burkinabè à travers le ministère des Sports à poursuivre ses efforts en faveur du foot burkinabè.

En ce début d’année 2021, je voudrais souhaiter mes vœux de bonne et heureuse année à l’ensemble du public sportif burkinabè et à l’ensemble du peuple burkinabè qui a été très durement éprouvé en 2020 tant par des problèmes d’ordre sécuritaire et sanitaire. Je souhaite que le Burkina Faso retrouve la paix, la quiétude et que les problèmes de santé, en l’occurrence la COVID-19 qui a fait pas mal de dégâts au sein du mouvement sportif de notre pays, soient à jamais révolus.

La COVID-19 nous a contraint à annuler nos différents championnats et continue à créer pas mal de problème par ce que nous continuons à faire des tests de COVID19. Nous avons des joueurs ou des membres de staffs qui sont concernés et cela joue considérablement sur le potentiel de nos différentes équipes sportives. Je souhaite vivement qu’on trouve une solution à cette pandémie pour que les sportifs retrouvent les stades. Vous devez convenir avec moi qu’aller voir un match à huis-clos, ce n’est pas du tout la même chose que lorsqu’on va voir un match avec public parque le football est avant tout un spectacle. Et un spectacle a besoin de spectateur.

 

Ensuite, je souhaite davantage de victoires pour nos différentes équipes tant nationales que clubs engagés dans les différentes compétitions. C’est important pour le rayonnement du Burkina Faso à l’étranger. 2021 est une année de beaucoup de challenge sur le plan purement footballistique. Nos Etalons juniors nous ont fait l’agréable surprise de se qualifier pour la phase finale de la CAN de leur catégorie. Nos cadets entrent en scène dès ce soir (5 janvier, Ndlr) du côté de Lomé. Je leur souhaite bonne chance et qu’ils puissent imiter leurs ainés. Les seniors sont bien partis pour arracher la qualification pour la phase finale qui aura lieu en 2022 du côté du Cameroun. Nous leur souhaitons de continuer sur leur chevauchée fantastique. Il y a évidemment les éliminatoires de la Coupe du monde. Je souhaite que le gouvernement du Burkina Faso puisse porter un regard du côté du mouvement sportif parce que ce sont autant de lauriers qui peuvent venir soulager le peuple burkinabè. Mais, il faut bien entendu un engagement financier. Nous sommes conscients que cela requiert beaucoup de moyens, toutes les équipes nationales étant engagées. Nous souhaitons que l’Etat du Burkina Faso, qui a toujours su se montrer regardant, continue ses efforts pour que nous ayons davantage de lauriers pour notre cher nation tant meurtrie.

Par Philippe BATIONO pour Letalon.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0